Poèmes du Froid – Prologue II


Je suis une goutte d’eau

Je regarde, j’écoute

Le bruit de la goutte d’eau,

La poursuis

Et la goûte.

La fuite de cette seule goutte d’eau

Me caresse et m’efface,

Me dilue.

Souvenir diffus de la surface,

Moi-même, je deviens goutte d’eau :

Volume fini

Dans une infinité de volumes.

Je suis une goutte d’eau.

Un millier d’autres gouttes s’écoulent

Contre-moi,

Me dénoue, me délasse,

Me multiplie

Et me noie.


– Lavez moi de mes troubles

– La Mer roule, donne-toi


Et j’étais toute close,

Repliée.

Je m’écoule et m’étale.

Grand miroir,

J’émerge, je me vois.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :