Poèmes du Froid – En vol, Paris / Oslo


Départ arraché.

Le déni explose dans le cri réacteur :

Je voulais rester, je suis parti.

Ancre ensouillée, l’esprit appesanti d’une sourde torpeur


Je rêvais ici, me voici ailleurs


Facile oisiveté.

Curiosité enfouie, oubliée du dormeur.

Le désir reprend vie, m’agite le cœur.


Départ retrouvé.

Souvenir resurgi de l’esprit voyageur.


Je m’envole et m’enfuis, ton visage demeure.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :