Poèmes du Froid – Eté Polaire III

Petite Sterne


De chair et d’encre.
N’aie crainte, je t’invite là.
Mon cher oiseau,
Ton bec me pique.
Rentre.
D’un trait tu files à tire d’ailes sur ma peau.
Ma chair intime,
Mon cher oiseau.
Promesse de terres polaires,
D’aubes futures,
Souvenir d’aubes passées,
D’aubes glacées.
Incrustée, tu incarnes mes rêves, déracinés.
Petit oiseau,
Secret chéri,
Puissions-nous nous porter, d’un pôle à l’autre, toute une vie.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :