Poèmes du Froid – En pensant à la terre II

Aspire seulement au rêve


Aspire seulement au rêve,
A vivre
Le sourire au coeur,
La bohème aux lèvres.
A rêver donc,
Du Soleil éternel,
De la Nuit, immortelle,
De glaces qui crépitent,
Qui se cassent.
De tropiques,
De sèves et de fruits,
Et d’appétits fugaces.
De mers d’huile,
De nouvelles îles,
Et d’embruns.
De sens enivrés,
Sentiments délivrés,
Essences pures.
D’échos,
De chants,
De poésies,
De mots,
De lettres,
De traits,
Et de notes.
D’Aventures :
De virées dans les champs,
De pluies dans l’air du soir,
De hasards,
De sentiers enchantés
Et d’amoureux espoirs.
De désirs pressés,
D’heureux Au revoir,
De retrouvailles.
De frissons,
De peurs,
De fièvres
Et de piment.
D’avoir les yeux pleins des étoiles
Quand dort le firmament.
Rêve des tiens,
Rêve des autres.
De mille et une saveurs,
De rire et de douceur,
D’un rien qui serait joie.
D’instants hors du temps et d’heures qui défilent.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :