Poèmes du Froid – Nuit Polaire II


Du Sud,
Au Nord,
Bleu profond, parure d’or
Qui coiffe l’horizon.
Mon Soleil s’endort.
Brève apparition,
Retraite.
Ici, chaque hiver est une fin.
Le pôle s’assoupit, s’évanouit,
Avant la reconquête.
Long crépuscule,
L’issue sera la nuit sans aube.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :