Poèmes du Froid – Nuit Polaire V


Le froid affûte.
Tout n’est qu’éclats :
Roche effritée
Fil aiguisé du minéral.
Cristaux glacés,
Bris du gel et des marées.
Coupure ventée.
Là-haut, le Soleil joue à la Lune,
A travers nuages et flocons.
Sa course en équilibre sur l’horizon.
Au loin,
Îlots où les vallées sont des vagues,
La mer en lacs bleus, risées enserrées, coeurs d’une plaine blanche.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :