Poèmes du Froid – Le Retour

En vol, Longyearbyen / Oslo


Dernière Nuit du Soleil plein les yeux.
Adieu ou au revoir ?
Derniers instants, derniers regards.
Parenthèse aérienne,
Transition suspendue,
Métamorphose.
Derrière, les souvenirs.
Derrière, l’onde des eaux.
Je quitte la mer et m’enracine,
Je regagne la terre.
J’ai troqué les flots
Contre une mer de nuage.
On vogue, au-dessus des moutons,
Et l’air danse en vapeurs.
Voyage perpétué,
Nouvelle page.


Poèmes du Froid – Nuit Polaire V


Le froid affûte.
Tout n’est qu’éclats :
Roche effritée
Fil aiguisé du minéral.
Cristaux glacés,
Bris du gel et des marées.
Coupure ventée.
Là-haut, le Soleil joue à la Lune,
A travers nuages et flocons.
Sa course en équilibre sur l’horizon.
Au loin,
Îlots où les vallées sont des vagues,
La mer en lacs bleus, risées enserrées, coeurs d’une plaine blanche.


Poèmes du Froid – Nuit Polaire IV


Là Novembre s’en va
Et Novembre se meurt.
Moi ? Je reste là,
Et las je demeure.
Je suis l’insaisissable,
L’invisible et distant.
Je suis l’insaisissable,
J’attends la fuite des jours
Je guette la fuite du temps,
Avant le retour.
Combien de temps encore ?
Ne compte pas, ignore.
Combien de temps encore ?
Ne compte pas, rien à compter :
Un seul crépuscule,
Unique traversée.
Ne compte pas et dors,
Une seule Nuit au dehors.
Ne compte pas, vis, et raconte la Nuit.


Poèmes du Froid – En pensant à la terre III

Escale


Mettre pied à terre,
Souffler,
Quand le vent tombe.
S’éloigner du vacarme,
Donner leur chance aux sons d’un autre monde :
Ponctuels, isolés, naturels.
Gouter le calme,
Sentir, retrouver les odeurs,
Savourer les couleurs.
Les sens s’étirent,
Se réveillent tout à fait.
Je vagabonde :
Visages inconnus,
Nouveaux rivages,
Infinies perceptions.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !

Poèmes du Froid – En pensant à la terre II

Aspire seulement au rêve


Aspire seulement au rêve,
A vivre
Le sourire au coeur,
La bohème aux lèvres.
A rêver donc,
Du Soleil éternel,
De la Nuit, immortelle,
De glaces qui crépitent,
Qui se cassent.
De tropiques,
De sèves et de fruits,
Et d’appétits fugaces.
De mers d’huile,
De nouvelles îles,
Et d’embruns.
De sens enivrés,
Sentiments délivrés,
Essences pures.
D’échos,
De chants,
De poésies,
De mots,
De lettres,
De traits,
Et de notes.
D’Aventures :
De virées dans les champs,
De pluies dans l’air du soir,
De hasards,
De sentiers enchantés
Et d’amoureux espoirs.
De désirs pressés,
D’heureux Au revoir,
De retrouvailles.
De frissons,
De peurs,
De fièvres
Et de piment.
D’avoir les yeux pleins des étoiles
Quand dort le firmament.
Rêve des tiens,
Rêve des autres.
De mille et une saveurs,
De rire et de douceur,
D’un rien qui serait joie.
D’instants hors du temps et d’heures qui défilent.

En ce moment, tu peux aller voir le projet d’impression des Poèmes du Froid sur Ulule

C’est par ici !